img063___copieimg062___copieimg061

Mes eaux croupissent de pensées amoureuses, et parfois, il faudrait bien remuer ça dans un véritable raz de marée, mais rien n'y fait. L'eau reste croupie indéfiniment. Elle croupie dans un bonheur paradoxal, stagne dans une béatitude qui se demande encore si j'y ai vraiment droit. Si je mérite tout ça. J'ai de la chance et cette eau, cette flaque, ne s'assèche jamais. Merci à vous deux.